Bestoftwit

Vous n’avez pas de compte Twitter ? Voici le meilleur des brèves publiées par Aliad Formation réuni ici:
Le calcul de l’IMC est-il faux ?
Aspartame: la fin d’une enquête et pas de risques selon l’Europe
Un jean qui fait minceur ?  C’est le pari de Wrangler
Certaines femmes dotées d’un gène particulier n’ ont pas besoin de déodorant…
Peau et stress: pourquoi de telles interactions ?
Vers la fin des conservateurs bio ? Les remplaçants aux parabènes sources de problèmes dermatologiques constatés

Pour comprendre vos clients, mettez-vous au surf !

Il est temps de dire adieu aux relations conseiller (vendeur) / acheteur traditionnelles et de s’adapter à notre nouvel environnement modelé par le Net:en quelques années de clics, il a profondément transformé le comportement des consommateurs.

En quoi la toile a-t-elle inventé de nouvelles relations, de nouveaux réflexes ? Comment l’officine peut-elle appréhender cette mutation ?

Vite, il est temps de d’attraper la vague Internet avant de faire un Wipe out (1)…:, ce qui , en langage de surfeur signifie …faire une sacrée chute. Le web,par ses infinies possibilités,  a déjà changé la relation avec le client / patient qui a troqué une situation de consommateur pour devenir un «consomm-acteur». Lisez la suite dans notre magazine:http://www.aliadformation.fr/wp-content/uploads/2012/10/Emag_Aliad_Formation_12.pdf

Dentelle et cosmétique

Décalé et délicat, Givenchy a imaginé le premier soin haute couture: un masque de dentelle noire de Calais imprégné d’un soin ultra-liftant.

Il se présente dans un coffret: d’un côté le masque noir,de l’autre le soin. L’effet légèrement occlusif de la dentelle peut aider la peau à mieux profiter du produit. La marque a déjà innové en créant une ligne de cosmétiques aux textures jais. Cette couleur, totalement inhabituelle pour des soins, avait jusqu’à présent été mise à distance par le marketing, redoutant son identité trop marquée et ses connotations sombres. Les consommatrices semblent avoir dépassé leurs craintes. Prix du raffinement: 4 masques, 300 €